Cordage de Zverev : on vous dit tout

Alexander Zverev est un tennisman discret, et rares sont les informations précises sur son cordage. Au fur et à mesure des tournois, néanmoins, l’ex numéro 2 mondial a laissé des indices qui nous permettent de vous écrire aujourd’hui cet article sur le cordage de Zverev. Bonne lecture !

Cordage Head Hawk Touch : un choix polyvalent

Alexander Zverev étant sponsorisé par Head, il joue avec une raquette Head Gravity Pro customisée, il est plutôt logique qu’il adopte un cordage de la même marque. Son choix s’est porté sur le Head Hawk Touch un cordage assez polyvalent. Le cordage de Zverev est un cordage qui nécessite une bonne maîtrise technique, nous ne le recommandons pas à des débutants. Si on devait donner un ordre d’idée, il ne faut pas adopter le cordage de Zverev avant d’avoir un niveau seconde série.

Pour en savoir plus, voici notre article sur le sujet : à partir de quel classement est-on bon au tennis ?

Cordage Alexander Zverev

Le cordage de Zverev permet donc à la fois une bonne prise d’effet, un certain contrôle et une puissance moyenne. Il s’adresse aux joueurs polyvalents qui veulent pouvoir varier leur jeu, sans être focalisé sur une spécificité précise.

C’est un cordage qui s’adresse avant tout aux joueurs puissants, qui souhaitent un compromis entre le confort, le contrôle et la prise d’effet. A noter que le cordage de Zverev procure de grandes sensations au toucher, ce qui nous permet de vraiment ajuster notre jeu à chaque balle.

Cordage de Zverev

Tension du cordage de Zverev : nos infos

Zverev joue avec un cordage tendu à 24 kilos pour les montants, et 25 kilos pour les travers. Ce sont des tensions assez élevées pour le circuit, ce qui lui permet d’avoir beaucoup de contrôle dans ses frappes. Le tennisman allemand joue avec un tamis de 645 cm2, ce qui en fait un tamis assez classique (on le retrouve sur des raquettes professionnelles comme amateures).

A noter tout de même que nos informations sur la tension du cordage de Zverev ne sont peut-être pas exactes. Pour les obtenir, nous nous sommes fiés au témoignage d’un cordeur professionnel sur l’Open d’Australie 2024 (qui a donc cordé la raquette de Sascha Zverev), et sur des données remontant à 2016.

Un palmarès exceptionnel

Même si Alexander Zverev n’a jamais gagné de tournoi du Grand Chelem, il a déjà joué une finale à ce niveau. Il n’a en revanche jamais dépassé les demies-finales à Melbourne (Open d’Australie). Il a été aussi demi-finaliste à Roland Garros. Et, il n’a jamais fait mieux que les quarts-de-finale à Wimbledon.

Finaliste de l’US Open

Alexander Zverev fait partie des rares joueurs à être parvenu en finale d’un Grand Chelem pendant que les 3 plus grands joueurs du monde (Novak Djokovic, Rafaël Nadal, et Roger Federer) étaient encore en activité sur le circuit simultanément. C’était la finale de l’US Open en 2020.

21 titres en simple

Le joueur allemand a également remporté 2 Masters (tournoi de fin de saison entre les 8 meilleurs joueurs au classement ATP). Il a également remporté 5 fois des Masters 1000. Il a gagné deux fois le Masters 1000 de Madrid (sur terre battue), une fois celui de Rome (toujours sur terre battue), le Masters de Cincinatti (sur dur) et le Masters 1000 de Montréal. Il n’a en revanche jamais gagné Monte Carlo, Indian Wells et Miami.

Il a aussi gagné 5 ATP 500, 8 ATP 250 et l’épreuve des jeux olympiques. C’est un joueur au palmarès exceptionnel, qui peut encore remporter un tournoi du Grand Chelem, quand on connaît le niveau auquel il est capable de jouer.

Cordage de Zverev : un choix lié à ses qualités athlétiques

Alexander Zverev est un joueur particulièrement élancé. Il est mince, athlétique et mesure 1,98m, ce qui en fait un des joueurs les plus grands du circuit. Le cordage de Zverev tient donc compte de toutes ces caractéristiques physiques. C’est un attaquant de fond de court, qui a un service très puissant. Le cordage de sa raquette est donc polyvalent pour lui permettre de conserver ce jeu assez équilibré. Zverev a un excellent revers à deux mains, c’est probablement son coup le plus fort.

Autres articles